L’écologie chez soi

M Asthmatix vit avec sa famille à Paris quinzième, dans une maison rénovée de cinq étages sans ascenseur. Sa femme Marie-Joëlle, sa fille Claudine, son fils Victor et lui-même occupent un trois-pièces au cinquième étage.
Marie-Joëlle aime le confort, la propreté (elle a toutes sortes de produits de nettoyage et de désinfection) et les fleurs.

Dans le salon, qui sert également de chambre pour les époux, il y a une véritable orangerie : des cactus et un géranium aux fenêtres, il y a aussi un ficus dans un cuveau qui a presque atteint le plafond.

Claudine veut devenir peintre. Victor adore les animaux ; en ce moment, la moitié de sa chambre est occupée par l’aquarium. Et M. Asthmatix souffre de l’asthme.

 

M. Asthmatix passe pas mal de temps à la maison, par exemple, toute la nuit. Et la nuit, il se sent souvent mal. Il se réveille souvent, car il a des difficultés à respirer. Dans l’appartement des Asthmatix, habitent également l’acarien Charognard et son ami, l’acarien Gratte-Poussière qui vit parmi les livres. Ces êtres sont très petits, ils s’affairent dans leur monde minuscule et n’ont pas été officiellement présentés à la famille Asthmatix, bien qu’ils vivent à leurs crochets et se nourrissent à leur compte (avec des écales de leur peau).

 

A vrai dire, Charognard n’apprécie pas le désir de Marie-Joëlle à nettoyer la chambre avec un torchon mouillé. En revanche, il s’éclate avec l’édredon offert par la mère de Marie-Joëlle. Dans chaque gramme de poussière que l’on peut relever sur cet édredon, il y a jusqu’à 15 mille petit Charognards. Ils aiment aussi les tapis. Chez les Asthmatix, un tapis est posé par terre, il est aussi vieux, mais de bonne qualité ; les endroits élimés sont cachés sous le divan. Sur le mur, la fierté de Marie-Joëlle : un tapis persan aux couleurs nobles.

Une question pour Madame la Docteure : à quel point un malade d’asthme sera confortable chez Monsieur Asthmatix ?


La réponse du DR. Soin-Bobo :
Et bah… Le quotidien des Asthmatix, ce n’est pas du gâteau pour un malade d’asthme. Qu’est-ce qui peut provoquer une aggravation pour les gens avec l’hypersensibilité des voies respiratoires ?

 

- La poussier dans les édredons et les tapis

- Les produits ménagers chimiques

- Les moisissures sur la terre dans les pots et des cuveaux de fleurs

- La peinture et les dissolvants

- La nourriture des poissons

- La poussière des livres

 

A vrai dire, un acarien n’est pas du tout sympathique, mais tout à fait répugnant. 


Attention : question !

 

Chers visiteurs du Musée, pourriez-vous nous dire quelles pièces vous ajouteriez dans la partie « Ecologie chez soi » ? Il s’agit des éléments indésirables aussi bien que des choses utiles.